Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La liberté vue de ma fenêtre

Notre liberté individuelle disparaît petit à petit. Mon point de vue par ma fenêtre.

Penser par soi-même ou arrêter de lire

Je crois penser par moi-même. Je crois avoir une opinion personnelle. Certes, mais est-ce vraiment le cas ? Bon, accrochez vous !

Il est certain que j’ai des avis sur des sujets que je ne connais pas bien, insuffisamment pour maîtriser le dit sujet. De ce fait, je m’informe en écoutant ou lisant les avis des autres. Par exemple : je regarde des infos télévisées, des films, je lis des journaux. Mes avis sont donc en partie construits sur les avis des autres.

C’est clair ? Ça va ? Vous n’êtes pas déjà parti ? Merci d’être resté.

Déjà, quand je regarde ou écoute des émissions sur des sujets que je connais très bien, il y en a peu certes, mais il y en a, je trouve que les journalistes disent pas mal de  conn   bêtises. Aussi, j’ai un doute sur les sujets que je ne connais pas.

Première conclusion : Je rencontre parfois quelqu’un qui maîtrise un sujet, soit parce que c’est son métier, par exemple, soit qu’il ait vraiment approfondi la question. Je l’écoute avec attention, même si ce qu’il dit ne correspond pas à mon opinion précédente.

Deuxième conclusion : Un avis un tant soit peu valable se doit d’être étayé par un raisonnement et par de nombreuses sources.

Aussi, quand un sujet m’intéresse, j’essaie de lire des livres, d’écouter des émissions de sources diverses, de lire des écrits en faisant appel à un ami (Merci Jean Pierre) tel que qwant ou google. Et c’est là que les choses se compliquent.

Par exemple, je m’intéresse à la liberté, à l’alimentation, à la vaccination et à l’économie. Je multiplie les sources. Je lis ou regarde des intervenants qui ont des textes construits, avec des raisonnements logiques, argumentés, avec des tableaux chiffrés et des références. Il y a aussi des journalistes ou des ministres qui affirment des vérités, sans explications argumentées, parce que c’est comme cela, parce qu’ils sont ministres et donc ils détiennent la vérité, ils savent mieux que moi ce qui est bon pour moi.

Et c’est là que tout se complique. A force de lectures, je me fais des avis que je crois plutôt argumentés et fondés. Très bien. Mais je constate que ces avis sont parfois différents sinon opposés aux avis « officiels » des gouvernements et ministres, des émissions de télé, du « sens commun ». Vous savez, « tout le monde sait bien que ».

Parfois quand je m’exprime, je suis seul ou presque à avoir un avis différent des autres. Par exemple, est-il important, fondamental et obligatoire de se faire vacciner en urgence, parce qu’il n’y a aucune autre solution ?  Le CO2, gaz carbonique, est-il un polluant ou est-il nécessaire à la vie ? La dette de l’État devra-t-elle être payée un jour par les contribuables, vous et moi ? Le confinement est-il une attaque insupportable à nos libertés fondamentales ? « 5 fruits et légumes par jour » est-il un slogan inadéquat ?

Mais non, je ne suis pas inconscient, complotiste, réactionnaire, je n’ouvre pas la porte à la peste brune et à la bête immonde, je pose juste des questions.

Tout de suite apparaît le risque de me fâcher avec des amis, de casser l’ambiance d’un repas de famille. Bon, la chance actuelle, si l’on peut dire, est qu’il y a peu de réunions ou de repas avant 19h. Du coup, je me demande si je ne devrais pas essayer d’avoir des avis « comme tout le monde » et d’arrêter de lire ?

Un râleur isolé.

A suivre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article