Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La liberté vue de ma fenêtre

La liberté vue de ma fenêtre

Notre liberté individuelle disparaît petit à petit. Mon point de vue par ma fenêtre.

Télétravail

Autour de moi, je rencontre des salariés qui trélétravaillent ou qui ont télétravaillé. Certains l'ont fait avant le Virus, d'autres pendant ou entre les confinements.

L'une m'a dit que 2  jours/semaine, c'était très bien. Un autre que, partiellement ou semaine entière, cela lui était égal. Une troisième m'a précisé que 4 jours par semaine et un jour en "présentiel" lui convenait.

Je précise que je connais une assistante personnes très handicapées, un peintre et un carreleur : ils ne télétravaillent pas. Normal, non ?

Tout cela pour dire qu'il y a autant d'avis que de personnes.

Les ministres nous disent qu'il faut télétravailler au maximum possible. On peut discuter de l'efficacité de la mesure, de son intérêt, du rapport avantages/inconvénients.  Admettons que ce soit vraiment intéressant. Admettons.

Je viens de lire que le premier  ministre et la seconde ministre du travail négocient des accords avec les syndicats représentatifs.

Alors là, je bondis : Ces syndicats élus par quelques pourcents des salariés, essentiellement dans la fonction publique, négocient en ce qui concerne les salariés du domaine privé. Mais ils ne les représentent pas. Pour moi, ils ne sont pas représentatifs.

Tout d'abord, je trouve scandaleux que ce soit ces gens là qui décident du sort des autres. Vous pouvez me dire qu'ils sont capables de représenter honnêtement d'autres catégories de personnel ? L'expérience montre que non. Par exemple, ils représentent surtout les actifs mais très peu les  chômeurs   demandeurs d'emploi et encore moins les retraités. Je pense en particulier au moustachu qui bloque la circulation des trains, empêche des millions de personnes de se déplacer librement, pour défendre le statut des cheminots, statut déjà super avantageux par ailleurs.

Ensuite, n'est-il pas possible de laisser chaque employeur négocier avec ses employés, directement ? Il les connait, il peut comprendre leurs priorités et leurs choix, il peut trouver un compromis satisfaisant pour les deux, gagnant/gagnant comme disent les consultants.

C'est cela, la liberté. Faire confiance aux gens concernés pour régler leurs problèmes tous seuls.

Hélas,   Heureusement,   l'Etat est là pour nous infantiliser, nous traiter comme des   gamins   enfants,  expliquer  aux   patrons  employeurs comment gérer les entreprises et les contraindre par la loi s'il le faut.

Une liberté de perdue, et tout le monde   s'en fout   est habitué et ne dit rien.

Un râleur peu concerné.

A suivre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article